Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Epaidf.fr | 25 novembre 2017

Scroll to top

Top

Les banques ont du mal à gérer les taux bas et des marchés volatils - Epaidf.fr

Maeva

Jeudi 12 mai dernier, le Crédit Agricole a publié ses résultats trimestriels. Les résultats publiés reflètent les problèmes liés à la faiblesse des taux d’intérêt et la crise des marchés financiers.

Les résultats proposés jeudi 12 mai par le Crédit Agricole, le classe en dernière position parmi les quatre grandes banques de la France.

En bourse, la banque a perdu 4% en séance par rapport à BNP Paribas qui aurait gagner plus de 3%. Pour le Crédit Agricole, ces chiffres signifient une baisse de 71% au premier trimestre sur ses bénéfices, soit 227 millions d’euros. Cette baisse s’explique par une réorganisation de l’ensemble de la structure capitalistique du Crédit Agricole.

BNP Paribas contre tout pronostic défavorable du secteur bancaire, a réalisé un bon premier trimestre, une hausse de 10,1% soit 1,8 milliard d’euros.

La politique monétaire imposée par la BCE a engendré un resserrement de l’écart entre les taux courts et les taux longs proposé par les banques. Il faut rappeler que les banques fonctionnent généralement d’une manière très particulière.

Elles se servent des ressources à court terme (dépôt) pour financer les prêts à long terme. Les banques obtiennent donc leur marge d’intérêt en fonction de l’écart entre les taux à court terme et ceux à long terme.