Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Epaidf.fr | 16 septembre 2019

Scroll to top

Top

En France, les emplois se trouvent dans les très petites entreprises - Epaidf.fr

Marc
  • Le 21 décembre 2015

Les TPE, qui embauchent un salarié sur cinq, sont les plus actifs sur le marché du travail. C’est également les entreprises les plus délicates…

Il existe souvent un marché du travail dynamique qui crée des emplois chaque année.

Mais en France, avec la démographie, il y a, tous les ans, plus de jeunes font leur entrée sur le marché du travail que de professionnels qui le quittent. Pour avoir des chiffres du chômage qui diminuent, il faut, de ce fait, créer toutes les années 150.000 nouveaux postes. On n’y est pas. Par contre, le marché le plus actif est présent dans les entreprises composées de moins de dix salariés. Ces TPE (très petites entreprises) disposent d’un salarié sur cinq, soit trois millions de personnes. C’est le double de l’industrie automobile, par exemple.

85% des contrats font des CDD

C’est le secteur le plus actif parce que c’est souvent de petites entreprises comportant un à trois employés, des entreprises agiles qui s’ajustent aux besoins du marché. On remarque d’ailleurs que c’est le tertiaire, les emplois de services et d’aide à la personne qui occupent la première place des petites entreprises qui embauchent. Mais ce sont également des entreprises délicates. Il est vrai que les petites entreprises qui rencontrent des difficultés pour franchir les deux ans d’existence.

Selon la norme du marché du travail, c’est encore le CDI dans huit cas sur dix. Mais en ce moment, 85% des contrats sont des CDD. Dans ces petites entreprises notamment, on verra s’associer tout ce qui existe dans le domaine des contrats éphémères.

Il existe également plusieurs prestataires qui évoluent dans le statut d’autoentrepreneur, tandis qu’ils ne travaillent pratiquement que pour la même TPE. Quand, c’est la même logique : trouver de la main d’œuvre pour démarrer une activité, mais sans être oppressé par les charges qui tuent le fœtus de chiffre d’affaire que peut faire la TPE.