Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Epaidf.fr | 16 septembre 2019

Scroll to top

Top

Face à l’emploi, « une génération se crispe » - Epaidf.fr

Marc
  • Le 14 mars 2016

Plusieurs jeunes n’ont jamais été aperçus devant le portail d’une école ou encore lors d’une réunion à l’université, pourtant, ils sont nombreux à avoir arrêté leurs études et parmi eux certains ont réussi et d’autres pas vraiment.

A peine employés, ou encore recherchant du travail ceux-ci ont un avis sur la loi du travail qui devaient être corrigées le 14 mars par Matignon, après une semaine de négociation. La jeunesse ne semble pas être d’accord avec cette loi.

Nombreux indiquent que s’ils ne se sont pas mobilisés, c’est parce qu’ils ont encore du mal à cerner les intentions du gouvernement.

« Pour moi, cela ressemble plus à un rapport de forces politique qui représente un enjeu avant la présidentielle », indique Farid, 27 ans, qui se trouvait devant une entreprise d’intérim du 11e arrondissement de Paris. Avec sur lui, journal, parlant de la controverse étudiante sous le bras, Farid, qui indique qu’il effectue plusieurs « petits contrats » dans le paramédical, déclare qu’il « n’arrive pas vraiment à comprendre la reproche ». De plus, « qu’on ne sait pas encore, exactement, ce qu’envisage le gouvernement».

« Si je n’ai pas de CDI à 30 ans, ma vie sera ratée»

« Pour l’instant je ne sais ce qu’il faut dire de cette loi », déclare aussi Nicolas Sabatier, 22 ans, qui attendait devant le Pôle emploi de Levallois-Perret vivant dans les Hauts-de-Seine.