Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Epaidf.fr | 16 octobre 2018

Scroll to top

Top

Fonction publique : les agents "inquiets" pour leur avenir - Epaidf.fr

Marc
  • Le 28 décembre 2015

Selon une étude réalisée et publiée ce lundi, par Préfon six agents de la Fonction publique sur dix déclarent qu’ils sont « inquiets » voire « très inquiets » pour leur avenir et leur prochaine retraite.

Ce chiffre monte même à 70% parmi ceux dont l’âge est situé entre 35 et 49 ans, d’après ce baromètre, la Caisse Nationale de prévoyance de la Fonction Publique. L’angoisse est en augmentation de neuf points comparés au dernier baromètre, réalisé en août 2015. 

D’après Christian Carrega, directeur général de Préfon, cette tendance est « plus marquée chez les agents de la fonction publique d’État », en clair ceux qui ne fonctionnent ni avec les collectivités locales ni les hôpitaux.

Les annonces du gouvernement pointées du doigt

« Les annonces concernant le PPCR (accord sur la rémunération et les carrières des fonctionnaires), les discours d’Emmanuel Macron en septembre et novembre passés sur le statut non justifiable des fonctionnaires et la rétribution au mérite, et les annonces dans le cadre de la réforme territoriale ont beaucoup augmenté l’inquiétude », détaille ce responsable.

« À partir du moment où on touche au cadre, cela crée de l’inquiétude ; les fonctionnaires sont malgré cela prêts aux changements mais devant le manque de vision et d’explication de texte, ils sont très inquiets », poursuit Christian Carrega, en indiquant que le point d’indice, qui donne la possibilité de calculer leurs salaires, est bloqué depuis juillet 2010. 

D’autre part, 58% des fonctionnaires questionnés s’estiment « insuffisamment » voire « très insuffisamment » renseignés sur leur retraite. On les évalue à 70% dans la Fonction publique hospitalière à indique que le niveau d’information est défectueux. 

Plus d’un fonctionnaire sur quatre ne sait à quel moment il partira en retraite et 60 % des fonctionnaires méconnaissent quel sera le montant de leur retraite.

Par ailleurs, 34 % se disent favorables à l’application des règles des régimes de salariés du privé aux carrières salariales des fonctionnaires (24 %).