Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Epaidf.fr | 25 novembre 2017

Scroll to top

Top

La sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne, un risque pour l’économie - Epaidf.fr

Maeva

La Banque d’Angleterre (BoE) a indiqué qu’au cas où la Grande Bretagne sortait de l’Union européenne, l’économie européenne serait affectée sans oublier celle anglaise, sans oublier qu’une instabilité serait enregistrée au niveau européen. C’est ici, un constat fait par l’institution bancaire a donné son avis au sortir d’une réunion.

La banque centrale vient à travers ce message afficher son inquiétude, alors que le Fonds monétaire international avait indiqué que l’économie du monde pourrait être affectée au cas où le Royaume-Uni sortait de l’Union européenne.

« En faisant ce vote, pourrait parvenir à une période jonchée de doutes sur les visions économiques, et sur la croissance des exportations », indique le comité de politique monétaire.

« Cette ambiguïté pourrait influencer négativement la demande à court terme et toucher significativement la valeur des actifs, surtout le taux de change. »

« Tout cela pourrait venir à affaiblir la croissance au premier semestre 2016, » ajoute encore le comité.

Depuis la dernière fois où elle avait changé son taux d’intervention en 2009, la banque anglaise, affiche un taux de 0,5%. Le comité voté la poursuite du blocage, que les places boursières ont devancé. Pour certaines économistes, le taux directeur pourrait être revu à la hausse au cours de trois premiers mois de l’année prochaine.