Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Epaidf.fr | 25 novembre 2017

Scroll to top

Top

Loi Travail : contradiction autour de la sur-taxation des CDD - Epaidf.fr

Maeva

Le Premier ministre voudrait revoir à la hausse les taxes patronales sur les contrats courts. Une décision qui suscite des contestations venant de plusieurs économistes et membres du patronat.

Après avoir trouvé un compromis avec les représentants d’étudiants et lycéens, le chef du gouvernement, Manuel Valls, a présenté ce lundi, une modification du projet de loi Travail pour que l’inflexion des cotisations patronales d’assurance chômage soit obligatoire. C’est-à-dire que les chefs d’entreprises paieront des taxes plus élevées sur les contrats courts, tels que présenté sur les contrats à durée déterminée (CDD), l’intérim ou le travail saisonnier.

Le gouvernement voudrait qu’il y ait plus de recrutement faits en contrats à durée indéterminée (CDI) et veut ralentir l’utilisation des CDD quand les jeunes entrent dans le marché du travail. Cette annonce du gouvernement n’a pas laissé de marbre plusieurs personnes craignant que cette décision soit dangereuse pour l’emploi.

« Revoir le CDI »

Pour Eli Cohen, ex professeur à Science-Po Paris, il simplifier les conditions permettant aux jeunes d’entrer sur le marché du travail, en assouplissant le licenciement économique, revoir de façon approfondie, le CDI, pénaliser par la suite les contrats ultra-court tels que les CDD.

Auteur de « Penser la crise paru aux éditions Fayard, », la sur taxation des CDD peut provoquer des problèmes.